Scriveteci

We transcribed the population’s registers starting from year 1669 and we designed a huge genealogical tree of all families, with branches in the whole world.
Would you like to share your experience or simply find your roots? Do not hesitate to contact us. You won’t regret it!

La breve esistenza di questo blog ci ha già portato diverse soddisfazioni nel far relazionare fra di loro "corippians" che abitavano nella medesima città e nemmeno lo sapevano. Abbiamo trascritto i registri della popolazione dal 1669 in poi ed elaborato un gigantesco Albero Genealogico di queste famiglie con ramificazioni in tutto il Mondo.
Desiderate condividere la vostra esperienza o semplicemente trovare le vostre radici? Non esitate a contattarci, non ve ne pentirete.


A protezione della Privacy i dati sensibili
riguardanti persone viventi non sono da inserire in commenti o post.

sabato 29 giugno 2013

Les Colonies Tessinoises En Californie

Les Colonies Tessinnoises en Californie- Maurice Edmond Perret-1950.

Les Tessinois de la vallee du Salinas sont actuellement ceux qui forment le groupe le plus compact en Californie. Il y a quelques annees, l'italian etait encore la langue que tout le monde parlait a la maison et meme dans les relations commerciales; a Gonzales, a Soledad, a Greenfield, les institutrices des premiers degres de l'ecole primaire devaient savoir l'italian pour fare entendre d'une partie de leurs eleves. Aujourd'hui on parle encore l'italien dans de nombreueses familles, mais tout le monde-sauf quelques personnes agees-said l'anglais et parmi les jeunes, les marriages entre Tessinois et Anglo-saxons ou Portugais ne sont pas rare.

Bien que les Tessinois soient si nombreux, rien dans la vallee, sauf les noms de famille et les types physiques, ne rappelle le canton du Tessin; Salinas, Gozales, Soledad sont des localites qui ressemblent a toutes les localites califoniennes; les fermes des Tessinois ne se distinguent pas des autres per leur disposition ou leur installations, mais...elles sont toujours tres bien tenue et tres soignees. (p. 125)

Depuis plusieurs siecles, les Tessinois emigraient dans les pays d'Europe, en particulier dans les Etats italiens. En 1852, par suite de querelles politques, la Lombardie, l'un des principaux champs de travail, decide d'expulser tous les Suissses de son territoire. La situation de la Suisse a cet instant est precaire, les Tessinois, surtout ceux des hautes vallees ou l'elevage de betail est la ressource principale, doivent chercher un nouveau but d'emigration. Attires par les bonnes nouvelles d'un ou deux emigres qui sont rendus en Californie et en Australie ou l'on vient de decouvrir des mines d'or, ils parlent en groupes pour ces contrees lointaines. Le travail dans les mines est penible et aleatoire, les Tessinois cherchent une autre occupation. En Australie, les ressources de l'agriculture sont maigres, tandis que la Californie offre de grandes possibilites de development: c'est cer Etat qui desormais sera le principal pays d'attraction des Tessinois. La cote de Pacifique leur convient, ils ne cherchent pas furtune ailleurs: c'est la que ce dirigera le flot d'emigrants. Sur quelque trente-cing mille individus ayant quitte le canton du Tessin depuis 1850 pour traverser les mers, vignt-sept mille environ ont abouti en Califonie (p. 212).







Nessun commento:

Posta un commento